19 octobre 2021

Saint-Lô. Le groupe GDE recycle désormais des voitures

https://www.ouest-france.fr/normandie/saint-lo-50000/saint-lo-le-groupe-gde-recycle-desormais-des-voitures-c4e05dc0-3028-11ec-9a1f-756374ee363f

Saint-Lô. Le groupe GDE recycle désormais des voitures

Guy Dauphin Environnement (GDE) vient de lancer à Saint-Lô (Manche), ce lundi 18 octobre 2021, une nouvelle activité de recyclage de voiture hors d’usage.

Il est désormais possible de confier sa voiture hors d’usage à Saint-Lô (Manche) pour la faire recycler. L’entreprise ​Guy Dauphin Environnement (GDE) a mis en fonction, ce lundi 18 octobre 2021, un nouveau service sur son site spécialisé dans la récupération de métaux, à proximité de la déchetterie.

« Nous avons 70 sites de la sorte en France qui nous permettent de recycler plus de 500 000 voitures par an, explique Philippe Sorret, directeur général délégué du groupe GDE. À Saint-Lô, nous avons investi 100 000 € pour mettre en place les équipements nécessaires. Nous envisageons de recycler entre 800 et 900 véhicules. »

Protection de l’environnement

L’agrément vient tout juste accorder par les services de la préfecture. « Nous devons respecter des normes strictes pour la dépollution. » Les véhicules à traiter peuvent être déposés par des particuliers ou des professionnels.

La valeur de rachat du véhicule varie en fonction de l’évolution des cours des matières premières. Mais le prix oscille autour de 100 € la tonne. Les pneus, les pare-brise, les filtres et tous les fluides (liquide de frein, huile…) seront prélevés dans la nouvelle station de dépollution de Saint-Lô. « Il faut quarante minutes pour procéder à cette opération. » Le respect des règles de protection de l’environnement est garanti.

GDE exploite le site de Saint-Lô depuis deux ans à proximité de la déchetterie. | OUEST-FRANCE

« On arrive à recycler 95 % d’une voiture »

Ensuite, les carcasses sont acheminées à GDE Rocquancourt (Calvados) où les aciers, métaux, plastiques et autres mousses sont triés. « On arrive à recycler 95 % d’une voiture. Toutes ces matières sont revendues, notamment à des aciéries, pour être fondues et réutilisées. »

Racheté il y a deux ans par GDE, le site saint-lois emploie cinq personnes. « Grâce à ce nouveau marché, on table sur une hausse de 25 % de notre activité. On pourrait embaucher une personne si ça se développe bien. Nous avons ouvert six sites en Normandie en l’espace de quatre ans. Nous voulons nous développer dans la région. »

Recyclage des produits du quotidien

Chaque année en France, 1,5 million de voitures arrivent en fin de vie et « 20 % d’entre elles ne sont pas recyclées ». La loi anti-gaspillage pour une économie circulaire vise, de son côté, a accéléré le processus de recyclage des produits du quotidien. « Pour répondre à cet objectif notre filière doit s’organiser et proposer de nouveaux services. »