13 décembre 2021

Retour sur les investissements réalisés sur le broyeur d’Aubange

Depuis 2020, la région wallonne impose aux 7 broyeurs de son territoire de nouvelles normes de rejets atmosphériques à la cheminée.

“Ces
 normes sont inédites avec des valeurs de rejets autorisés parfois jusqu’à deux cent fois plus faibles qu’ailleurs en Europe. De nouvelles technologies de traitement des fumées, encore émergentes, doivent être
mises en place pour pouvoir s’approcher de ces seuils.
 Pour cela, nous avons modifié notre installation pour tendre des limites qui sont demandées par l’administration et ainsi nous permettre d’arriver à des niveaux
de correction très forts
. Merci à toutes les équipes qui ont travaillé sur ce projet. explique Alain Didier, responsable du site d’Aubange.


“C’est
 un investissement de près de trois millions d’euros qui a été suivi par les équipes d’Aubange et le service Travaux. Le traitement par voie humide, qui équipe tous les broyeurs a été incorporé dans la toute nouvelle installation, mise en service depuis le 25 octobre 2021. C’était un véritable défi puisqu’aucun prestataire ne souhaitait s’engager sur des seuils aussi bas et qu’aucune solution « clef en main » n’existait sur le marché.
Nous avons donc commencé par analyser différentes techniques d’abattement grâce à
 une première installation pilote, mise en place au mois de mars 2020 sur une partie de nos rejets. Grâce à cela, nous avons conçu avec nos différents prestataires, une installation type en quatre phases de traitement : le filtre à manches, l’hydrocyclone, l’ultrafiltration et ensuite le traitement par charbon actif. Grâce aux efforts de tous, ces équipements et leurs bâtiments ont pu être installés et démarrés en 9 mois à la place des 18 habituels pour ce type de projet. ajoute Gaylord Renard, Responsable R&D et Prévention Incendie Groupe.

“Nos efforts vont permettre une diminution notable de nos émissions dans l’atmosphère
, la concentration en poussières au rejet cheminée devrait être 20 fois inférieure aux normes européennes applicables en 2022.
Nous attendons les premiers résultats 
de mesures pour confirmer ces performances. explique Emilie Pierrat, Responsable Environnement.


“Je tiens particulièrement à remercier tous les partenaires qui ont participé de près ou de loin au projet qui 
s’est déroulé dans les temps impartis. Bien que le projet fût délicat et difficile à mettre en œuvre et dans de bonnes conditions au niveau de la planification, il s’est avéré que malgré ces aléas (fourniture de matériel et de matière première pour la réalisation des travaux, délais de livraison augmentés, météo nonclémente) toutes les équipes ont donné leur maximum pour tenir les engagements. La détermination de tous a permis de réaliser une installation dont je suis fière, merci à toutes les équipes ! complète Lionel Patte, Responsable Projets Techniques Maintenance et Travaux Neufs de l’installation réalisée.

“Je remercie tous les participants qui ont contribué à la réalisation de ce projet.
 Grâce à cet investissement conséquent, réalisé d’une manière réactive de par la direction et les équipes, le chantier d’Aubange sera à la pointe de la technologie environnementale au niveau européen pendant de nombreuses années. conclut Michel Dubois, commercial sur le site GDE Aubange.