6 juillet 2020

Projet Valorisation Ultimes 50/120

Unité de Post Traitement des Résidus de broyage Lourds 

L’installation de Post Traitement de Rocquancourt a pour objectif de récupérer et valoriser tout ce qui peut l’être dans les Résidus de Broyage provenant des broyeurs du groupe.

Chaque type de métal peut ainsi être séparé en combinant des technologies de recyclage basées sur l’induction, les courants de Foucault, l’infra-rouge, les lasers ou les rayons-X.

Les performances de cette installation sont élevées, mais certains types de matières restent difficiles à capter dans leur totalité comme les pièces métalliques massives et/ou de forme arrondie qui vont rouler sur les tapis des machines de tri, ainsi que les câbles qui vont s’accrocher aux autres matières.

Une nouvelle installation d’une machine de tri complémentaire 

Afin de capter le maximum de ces produits, un projet a été imaginé par le service R&D et la production du site de Rocquancourt consistant à créer une étape supplémentaire via une machine de tri par induction ainsi qu’une cabine de tri en bout de ligne

Investissements et résultats 

Les résultats obtenus en test ayant été concluant, un investissement de près de 400 k€ a été validé en fin d’année dernière.

Gaylord Renard indique : « L’intégration dans le bâtiment n’était pas évidente : il s’agissait d’ajouter des équipements volumineux, ainsi que toutes les structures permettant d’intervenir sur les machines en sécurité dans un espace restreint ! Néanmoins les technologies actuelles de simulation en 3D des équipements ont facilité la conception de tout cet ensemble. Par ailleurs l’implication des équipes de production et de maintenance aux différentes phases du projet a grandement contribué à la réussite du projet: les travaux ont ainsi pu être réalisés dans les délais initialement prévus »

Les premiers résultats sont prometteurs, nous visions une récupération de 7 % supplémentaires dans la fraction Ultimes 50/120 et nous dépassons cet objectif puisque depuis le premier mois d’exploitation de la ligne, nous atteignons une récupération supplémentaire de plus de 10 % !D’autre part, le projet amène un gain indirect sur les autres machines de tri de la ligne puisque l’on peut maintenant les régler plus finement sans se soucier de la perte dans la fraction ultime.

Cet investissement a en outre permis la création de 3 emplois.

Nicolas Thibault, responsable du post traitement de Rocquancourt, est enthousiaste : « Ce projet constitue un second souffle dans la longue course à la valorisation des résidus de broyage démarrée par le groupe en 2010. Les équipes sont plus que jamais motivées pour concrétiser au quotidien le slogan « recycler toujours plus et mieux ». C’est une fierté et nous tenons à remercier Gaylord qui a parfaitement orchestré la phase de travaux. Nous gardons en ligne de mire l’optimisation de l’étape ultime de récupération du cuivre par broyage des fractions de câbles obtenues, qui mettra un point final au chapitre de la parfaite récupération des métaux. »