29 septembre 2020

Investissements récents pour la prévention incendie 

L’activité de recyclage des déchets représente la source majeure des incendies recensés en France sur l’ensemble des Installations Classées. Ce constat a conduit les assureurs à durcir leurs conditions conduisant de fait les recycleurs à devoir assurer eux même une très large part du risque incendie. La maîtrise de ce risque est donc une nécessité d’autant plus impérative pour l’entreprise. Pour cela GDE a mis en place une organisation rigoureuse ainsi que d’important investissements pour prévenir et lutter contre les incendies. 

Site de Salaise 

A Salaise, c’est un canon à eau qui a été installé en pied de cheminée broyeur. Ce matériel, utilisable immédiatement, permet d’envoyer un débit de 75m3/h (pour 6 bars de pression) à plus de 40 m de distance et complète le matériel déjà en place pour couvrir ainsi la quasi-totalité de la zone de stockage amont du broyeur sans avoir à dérouler un seul tuyau.

Gaetan Lasnami, Responsable du site :  » La mise en service de ce 4ème canon n’est que la suite logique du travail de recherche d’amélioration sur la prévention incendie mise en place par la direction, cela nous permet d’être très réactif en cas de départ de feu sur nos zones de stockage, comme on le sait tous : les premières minutes sont primordiales pour la maitrise d’un départ de feu « 

Site de Limay 

A Limay, ce sont deux canons du même type qui seront positionnés sur le pré-broyeur et permettrons de couvrir toute la zone de réception.

Site de Rocquancourt

A Rocquancourt, c’est un système d’arrosage préventif, type « agricole » qui a été mis en place. Déclenché pendant les périodes de fortes chaleurs, il permet d’humidifier les stocks de matière en attente de broyage et diminuer le risque d’échauffement et de départ de feu. Thomas Obin, responsable du site de Rocquancourt explique,  » C’est un système efficace et économique qui permet de nous prémunir du risque d’incendie en cas de forte chaleur. Un premier système avait été installé au mois de juillet et nous venons début septembre d’en installer un second ». 

 

Site de Strasbourg 

A Strasbourg, c’est l’implantation de canons de brumisation qui est à l’étude pour couvrir les zones poussiéreuses en période sèche telles que les cases de réception des résidus de broyage. Ce matériel, pilotable à distance prévu pour lutter contre les poussières, pourra aussi servir pour la lutte contre les départs de feu grâce à une lance intégrée. Une large zone pourra ainsi être couverte et l’opérateur pourra orienter le jet du canon à distance sur le départ de feu.

 

 

 Site de Grand Quevilly 

A Rouen, c’est un système type « queue de paon » qui est en commande. Cet outil permet de créer un véritable « rideau d’eau » amovible pour empêcher la propagation du feu sur le stock, matériel, ou les bâtiments environnants.

Le retour d’expérience de ces nouveaux équipements sera étudié et diffusé lors des points mensuels incendie effectués les responsables d’exploitation.

Depuis le début de l’exercice, c’est près d’un million d’euros qui ont ainsi été investis dans des dispositifs de lutte détection, d’extinction ou d’intervention.