24 décembre 2020

INVESTISSEMENTS ; ENVIRONNEMENT SECURITE

GDE continue d’investir pour la maîtrise du risque incendie et la protection de l’environnement. Les investissements les plus récents concernent  des dispositifs d’abattement des poussières permettant aussi de mieux maîtriser le risque incendie.

Brumisateurs sur Strasbourg

Des canons de brumisations à haute pression et faible débits d’eau vont ainsi être mis en place pendant les arrêts techniques du broyeur de Strasbourg programmés en janvier et février. Avec une portée de soixante mètres, ces deux canons vont permettre de couvrir la quasi-totalité des zones de réception du platin et des résidus de broyage. Le but de cet investissement de 100 000€, est double :

–          Rabattre les poussières au sol grâce à un brouillard d’eau brumisée ;

–          Permettre d’intervenir sur un départ de feu directement grâce à une lance incendie intégrée au canon et pilotable à distance par des télécommandes.

« Cela va limiter toutes les émanations de poussières dues au chargement des déchets et surtout permettre d’avoir des moyens de luttes plus qu’efficace en cas de départ d’incendie. De cette manière, nous aurons accès à l’ensemble du parc de stockage de ferraille. » explique , Eric Reutenauer, Responsable du broyeur de Strasbourg.

La mise en service définitive est prévue mi-février.

Micronisation dans le caisson du broyeur d’Aubange

 La micronisation est un processus qui consiste à l’injecter des microgouttelettes d’eau avec additif directement dans le caisson du broyeur. Ce dispositif permet d’agglomérer les poussières entre elles, ce qui leur permet d’être beaucoup plus facilement captées par le système de traitement d’air du broyeur. D’autre part, le brouillard d’eau créé à l’intérieur du caisson du broyeur permet de limiter les départs de feu.

Au final cette technique permet de n’injecter qu’une faible quantité d’eau,  permettant aux produits broyés de ne pas ressortir plus humides qu’avant, la grande majorité de l’eau s’évaporant au cours du process.

Ce procédé, déjà mis en place sur les sites de Montoir de Bretagne, Salaise et Limay a  permis de démontrer un abattement des poussières et des gaz en sortie de cheminée de l’ordre de 40 à 50%. Cet investissement nous permet d’être proactifs par rapport à la réglementation et de continuer à faire baisser la moyenne des rejets atmosphériques.

« Ce procédé va nous apporter une amélioration au niveau des émanations de poussières et donc une meilleure approche au niveau de l’environnement » explique Alain Didier, Responsable Broyeur d’Aubange.

La mise en service de cet équipement sur Aubange est effective, merci aux équipes de production et de maintenance pour leur implication dans cette démarche !