11 juin 2021

FOCUS MÉTIER : CONDUCTEUR D’ENGINS

Le métier de conducteur d’engins consiste à conduire des pelles dotées d’un grappin, d’une pince de tri, d’un aimant ou de divers outils et à décharger et recharger des camions d’approvisionnement.

Le Groupe compte environ 180 conducteurs d’engins. 

 » Je suis dans le Groupe depuis 2014 en tant que conducteur d’engin sur le site de Valognes. Avant chaque prise de poste, je fais le tour de ma machine, je m’assure que l’utilisation de la veille n’a pas endommagé la machine et je contrôle les niveaux si besoin. J‘effectue aussi les compléments d’huile ou autre…Lors d’une journée type, je m’occupe des chargements de camions à destination de Rocquancourt, du port de Rouen, des différentes aciéries ou des CET pour les DIB par exemple. Entre deux opérations, je trie les matières avec ma pince de tri.” explique Axel Bughin, conducteur d’engin sur le site de Valognes.

Rappel sur la sécurité et la responsabilité du conducteur 

Afin d’assurer la sécurité des fournisseurs et du personnel qui travaillent autour, il faut régulièrement contrôler le périmètre autour de la pelle pour ne pas avoir de piétons, ainsi que le bon fonctionnement de la machine et de son moteur. 

« Il est essentiel d’être toujours très vigilant lors de la manœuvre de la machine, d’une part pour assurer la sécurité de tous, pour éviter de détériorer les pelles. Il est aussi impératif de bien trier les matières pour éviter la casse sur les broyeurs ou les cisailles par exemple. Je dois aussi être extrêmement précautionneux lorsque je charge et décharge la marchandise dans les camions en direction des fournisseurs.” Conclut Axel. 

 

Anthony Drioux est conducteur de pelle sur le site de Saint-Etienne depuis 3 mois, auparavant à la réception des métaux et au pont bascule. Son rôle consiste à charger et décharger la matière dans le respect des règles d’exploitation et de sécurité, mais aussi du tri des ferrailles au sol, le nettoyage et la maintenance du matériel ainsi que du site.

Les formations 

“ Après 3 années passées dans le Groupe en tant que réceptionnaire métaux et agent pont bascule, j’ai eu l’envie d’élargir mes compétences et ainsi répondre à un accroissement d’activité sur le site. J’ai donc passé une formation en externe pour obtenir le CACES R482 catégorie B1 valable 10 ans. Cette formation a pour objectif de maîtriser les règles de conduite et de sécurité relatives aux engins de chantier appartenant à la catégorie B1, soit les engins d’extraction à déplacement séquentiel tels que les pelles hydrauliques à chenilles ou sur roues supérieurs à 6 tonnes. Dès l’obtention, Jérôme, le chef de chantier, m’a fait une démonstration sur nos pelles notamment sur la manipulation, l’utilisation des boutons et des manettes.” Conclut Anthony Drioux.

Après chaque formation c’est le responsable du site qui doit signer le CACES pour l’autorisation de conduite.