Retrouvez ici la politique de prévention du risque incendie du groupe
  • fr
    • en

Nos métiers

Retrouvez ici les différents métiers exercés au sein de GDE ainsi que des témoignages de collaborateurs.

Gestion commerciale

En savoir plus...

Le rôle de la gestion commerciale est de gérer administrativement les données  achats /ventes de marchandises, et de prestations de services qui sont communiquées par les commerciaux du groupe.

L’équipe a pour mission de traiter quotidiennement l’ensemble de ces données, afin d’assurer le bon déroulement de la transaction depuis l’envoi du contrat jusqu’à la validation de la facture pour ensuite diffuser des informations fiables aux différents services concernés.

Le service est composé de 45 collaborateurs qui couvrent les achats et ventes du Groupe Ecore pour la France, la Belgique, le Luxembourg et la Suisse.

4 domaines d’activités :

  • La Gescom chantier : gestion des entrées / sorties des matières sur les différents chantiers
  • La Gescom Négoce : gestion des transactions négoce ferreux, non-ferreux, papier-carton
  • La Gescom Export : gestion des ventes hors zone euros par containers et vraquiers
  • La Gescom Grand Compte : dédiée à une activité (plastique centre de tri,…) ou un fournisseur ou client grand compte (PSA, SNCF …)

Agent de pont-bascule

En savoir plus...

Les missions des agents de bascules :

  • Assurer l’accueil téléphonique du site ainsi que l’accueil des fournisseurs professionnels.
  • Peser les camions entrants et sortants, garantir la pesée des produits qui entrent et qui partent.
  • Pour les camions qui arrivent, identifier le fournisseur, contrôler la conformité des documents et des instructions de chargement et de déchargement, enregistrer le poids, annoncer la livraison au réceptionnaire et envoyer le chauffeur sur la zone de déchargement avec le ticket d’achat à remettre au réceptionnaire. Puis saisir les informations dans le système informatique et établir les bordereaux de sortie et les bons de
  • Pour les camions qui sortent, vérifier le poids de matière sortante, car le chargement ne doit pas dépasser 44 tonnes pour la France et 40 tonnes pour  l’étranger.

Les qualités requises

Il faut être rigoureux dans le suivi des dossiers, et à l’aise avec les chiffres, les poids, etc. car l’agent pont-bascule manipule beaucoup de données.

Et bien sûr un excellent relationnel !

Les +

Ce sont les échanges et la relation construite chaque jour avec les fournisseurs et chauffeurs qui viennent régulièrement  livrer ou charger.

Au sein du groupe, il y a 84 collaborateurs qui occupent cette fonction : 18 en région Bretagne-Atlantique, 13 en région Normandie, 3 en région Nord, 9 en région Ile-de-France, 17 en région Est et 24 en région Sud Est.

Les missions ont été amenées à évoluer avec le temps selon les volumes collectés et les outils de production.

Pour s’en rendre compte, prenons l’exemple des sites de Rochefort, Rennes et Le Mans.

GDE Rochefort

Ce site de collecte reçoit 3 000 t de matières par mois et possède une cisaille pour les ferrailles.

Monique Petit présente sur le site de Rochefort depuis 1995, dirigée à l’époque par Marc TURMEL, occupe aujourd’hui le poste d’agent pont bascule. « Je m’occupe du pont-bascule à travers les différentes tâches requises à la fi che de poste, telles que l’utilisation du logiciel OMP, la création de voyage transport.… D’autres missions me sont confi ées, comme la gestion du planning avec les 4 chauffeurs du site, la gestion administrative (saisie des DA, diverses commandes transférées au service achat, DEEE sur le portail Eco système…) » indique Monique.

Elle assure également de l’assistance administrative auprès de Sabrina Noël, responsable du site et commerciale. Une alternante Sarah, est également sur le site depuis 1 an.

Monique complète « Je réalise des tableaux récapitulatifs en relation avec nos contrats de partenariat de collectivité, ainsi que la gestion de tableaux sur les absences des salariés. J’assiste également Emmanuel Dagonneau, responsable d’exploitation. L’investissement, la disponibilité et la réactivité sont donc essentiels dans ce poste ».

Les journées sont très diversifiées, c’est un poste de relation humaine commerciale en direct.

GDE Rennes

Ce site de collecte, équipé d’une cisaille collecte 4 000 t de matières par mois.

Tiphaine Liard, agent pont bascule explique « les missions sont e s s e n t i e l l e m e n t administratives (saisie informatique des données, établir les bordereaux de sortie et les bons de livraison…). Je m’occupe également de vérifier la station de dépollution environ une fois par mois. Je réalise un travail stimulant car c’est souvent du multi-tâches, il faut savoir jongler entre les différents moyens de communication et informatique. Nous avons désormais plus d’étapes sur les VHU qu’avant. Il faut faire des fi hes de dépollution propres à chaque véhicule, ce que nous ne faisions pas avant. »

GDE Le Mans

Ce site de production et de collecte est spécialisé dans les métaux ferreux, les papiers cartons et le détail. Il collecte 3 500 t de matières par mois.

« J’ai pu faire découvrir à Mélanie Bog, alternante arrivée chez nous en septembre, le métier et les différents outils que nous utilisons : GED, OMP Planning… Le poste est varié, le contact clientèle est important et il y a aussi une partie informatique et administrative qui diversifie chaque journée » explique Pauline Bieber, agent pont bascule pour le site du Mans.

Ressources humaines

En savoir plus...

Il existe 4 pôles d’activité au sein de l’équipe RH :

  • Le pôle « Administration du Personnel » supervise l’administration des salariés des entités GDE, Transenvironnement, MBF, Ecore Belgium, Ecore Luxembourg, Ecore Transport Lux et Ecore International Services. L’équipe gère la paie, les congés,  les demandes d’acomptes, les déclarations de charges sociales, la mutuelle et prévoyance, la gestion du temps, le suivi des visites médicale, les déclarations accident du travail, les déclarations et paiements des charges sociales ainsi que l’émission de tableaux de bord.
  • Le pôle « Emploi » gère tous les processus d’embauches et pilote les recrutements externes, les promotions internes et les embauches d’intérimaires en lien avec les managers. Dans le cadre du développement de notre démarche GPEC (Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences) il gère les fiches emploi ainsi que tous les outils liés à l’accueil et à l’intégration des salariés, à leur évolution mais aussi à leur évaluation et à leur professionnalisation.
  • Le pôle « Formation » pilote toute l’activité Formation en lien avec les managers. Des formations réglementaires (CACES, Habilitation,…) aux formations spécifiques de management, d’informatique ou des formations métiers ainsi que les contrats en alternance, stage et apprentissage.
  • Le pôle « Relations Sociales »  coordonne et anime les Instances Représentatives du Personnel (Délégués Syndicaux, délégués du Personnel, membre des CE et CHSCT). Il se charge également de la rédaction des contrats de travail des salariés et de la gestion des dossiers disciplinaires contentieux du groupe.

Conducteur d’engin

En savoir plus

Les conducteurs d’engins représentent plus de 20% des effectifs de GDE.
Sur site ou chantier extérieur, ils manipulent différentes sortes d’engins de chantier (pelle,
chargeur chariot élévateur, pelle avec cabine élévatrice …) pour alimenter un process de
production ou de tri, charger et décharger les bennes, nettoyer les sites…
Ces collaborateurs réalisent également la maintenance de premier niveau des engins.
Ce métier requiert des connaissances théoriques et pratiques. Après avoir obtenu le CACES (certificat d’aptitude à la conduite en sécurité) spécifique à chaque engin de chantier, les conducteurs d’engins sont ensuite testés sur site, lors d’une mise en situation professionnelle, afin de se voir délivrer une autorisation de conduite interne. Vigilance, rigueur, respect des règles de sécurité, adaptation et sens des responsabilités sont les qualités essentielles dans l’exercice de ce métier !

Service informatique

En savoir plus...

L’équipe informatique a en charge l’exploitation et l’évolution du système d’information. Le support utilisateur (Hotline) est la partie visible de toutes ses activités. A la fois garant d’une productivité maximale au travers  des outils en place, l’équipe IT travaille également à l’évolution des besoins de ses utilisateurs.

Le service IT est composé de 3 pôles :

  • Le pôle « Exploitation » garantit  un niveau de disponibilité et un support qualitatif pour les utilisateurs (ex: hotline)
  • Le pôle « Etudes » a pour mission de définir et déployer des solutions utilisées par le Groupe (ex : Navision, Qlikview et OMP)
  • Le pôle « Infrastructure » s’occupe de rendre le système d’information toujours plus évolutif, performant et sécurisé

Service achats

En savoir plus...

Basée à Montoir-de-Bretagne, Rocquancourt et au Luxembourg, l’équipe achats accompagne le groupe pour sélectionner les meilleurs acteurs du marché apte à répondre aux besoins. Chaque acheteur sur ses familles respectives a pour objectif de faire bénéficier des meilleures conditions d’achats possibles dans le respect des impératifs de standardisation, globalisation, conformité réglementaire, sécurité, qualité et compliance du groupe.

Formation transport

En savoir plus...

Toute la formation des conducteurs du Groupe s’articule autour du processus de formation dont l’objectif est de sensibiliser, sécuriser et protéger les conducteurs, mais aussi de limiter le nombre d’accidents de la route et sinistres véhicules, en intégrant les règles de la conduite « défensive » et une formation spécifique sur les véhicules.

Patrick Pinard est le Responsable Formation Transport du Groupe ayant sous sa responsabilité 4 formateurs, Bruno Fouques, région Bretagne Atlantique, Gilles Petit, région Rhône Alpes, Michel Muller, région Est, François Haritchelhar, région Ile-de-France, Nord et Normandie.

Patrick indique « Nous avons tous passé la formation du monitorat CACES (Certificat d’Aptitude de Conduite en Sécurité) pour pouvoir à ce jour former le personnel sur les différents engins utilisés. En plus, nous sommes trois à avoir l’agrément pour dupliquer les formations FCO* afin de répondre au cahier des charges de la DREAL ».

* Formation Continue Obligatoire ; venant en complément du permis PL, permettant aux conducteurs routiers de mettre à jour leurs connaissances sur les dispositifs de sécurité et de réglementation des véhicules de transport.

› Les formations obligatoires

Les formations FCO sont obligatoires pour les conducteurs, et doivent être reconduites tous les 5 ans. Les formations ADR** sont obligatoires pour les chauffeurs qui transportent des matières dangereuses (de type batteries au plomb par exemple), et doivent également être reconduites tous les 5 ans.

Enfin, les CACES sont obligatoires pour les conducteurs d’engins, et doivent être renouvelés tous les 5 ou 10 ans selon les engins. « Les formations réglementaires ADR et CACES se déroulent le plus souvent au sein d’organismes extérieurs.

En quelques chiffres :

115 personnes formées en 2019 dont ;

• 42 CACES

• 31 ADR (13 initiales + 18 recyclages)

• 28 FCO 94 sessions de formation réalisées en 2019 et 97 besoins prévus pour 2020

Service Transport

En savoir plus

Au sein du groupe, la société Transenvironnement regroupe l’activité de transports de GDE , que ce soit pour les liaisons entre les clients et les sites, ou entre les sites de collecte et de traitement.

Elle est répartie en 2 pôles :

– Transenvironnement la flotte interne avec nos camions et nos chauffeurs

– L’Exploitation (gestion de tractionnaire) et Affrètement (expédition des tonnes au départ de des sites GDE à destination des clients finaux géré par Christophe Avril)

Chaque mois, ce sont 200 camions GDE et 150 tractionnaires qui sillonnent les routes d’Europe, principalement en France, Italie, Espagne, Benelux, Allemagne et Suisse.

Ce qui représente plus de 140 000 Tonnes par mois de déchets acheminés pour la partie affrètement, 80 000 Tonnes pour Transenvironnement et 90 000 Tonnes pour la partie Exploitation.

Ainsi, par mois, chaque camion de la flotte GDE parcours plus de 5000 KM , 10 000 KM pour la partie exploitation et 10 000 KM pour la partie affrètement.

exploitant transport

En savoir plus...

L’exploitant transport organise et planifie tout ou partie des opérations de transport d’un site d’exploitation de transport routier de marchandises, selon la réglementation et les règles de sécurité, dans un objectif de qualité (délais, coût, service, …).
Il peut exercer des activités de gestion de l’exploitation (parc de véhicules, …).

Selon Jean Luc André employé depuis l’ouverture de GDE Salaise en 2003 : « le métier d’exploitant transport est un métier de rapport humain où il faut toujours être à l’écoute des fournisseurs et des conducteurs routiers afin de satisfaire au mieux les demandes ».

Affréteur

En savoir plus

Etre affréteur chez GDE, c’est être organisateur de transport pour la partie terrestre Nous nous chargeons de l’acheminement de nos matières depuis nos chantiers et fournisseurs (partie négoce) vers nos clients en France et à l’étranger (Pologne, Espagne, Benelux, Allemagne, Autriche, Italie), vers nos différentes implantations portuaires et vers nos sites (intersites). Une douzaine de personnes constitue l’équipe et se répartit les volumes par activité (ferreux, non ferreux, papier carton, batteries, transfert de matériel) et gèrent les chantiers et le négoce (trading). Notre objectif premier est de pouvoir transporter nos déchets/matières en mettant à disposition un matériel adapté tout en garantissant une bonne qualité de service auprès de nos chantiers et fournisseurs. La force de la centralisation de notre service est de pouvoir combiner nos flux, échanger les informations (communication), faciliter l’accès à nos transporteurs, avoir une force de frappe (réactivité – efficacité) tout en maîtrisant nos coûts.

conducteur de camion grue

En savoir plus...

Être conducteur de camion grue chez GDE, c’est être en charge de l’enlèvement à l’aide d’un camion grue des ferrailles, VHU, carton, DIB et autres matières chez nos fournisseurs ou particuliers.

La grue est accrochée à l’arrière de la cabine et les matières sont récupérées avec le grappin pour être mise dans la benne.

Une soixantaine de conducteurs camions grues constituent l’équipe au niveau du groupe et détiennent les permis CCE/FIMO FCO et le CACES Grue Auxiliaire R390 qui sont nécessaires pour la conduite de ces camions.

Quelques chiffres :

55 camions grues en total sur le groupe

350 Tonnes / mois collectées par camion

2821 km parcourus / mois

Conducteur de camion multi-bennes batterie

en savoir plus

L’activité batterie requiert des spécificités pour le transport : zoom sur la Normandie

Audrey Wiart, exploitante transport pour la région Normandie indique « Être conducteur de camion multi-bennes batterie chez GDE, c’est être en charge de l’enlèvement des batteries des voitures, en vrac, non conditionnées sur palette. Ces batteries sont évidemment soumises à une réglementation spécifique à l’ADR (Accord pour le transport des marchandises Dangereuses par la Route). Le conducteur participe à une formation particulière qui est renouvelée tous les 5 ans par un organisme privé. » Les chauffeurs longue-distance détiennent le permis CE super lourd. Christophe Desloges est le plus ancien conducteur multi-bennes batterie de Rocquancourt, depuis le 16 juin 2001. Il nous expose une journée type « le départ se fait tôt car il y a beaucoup de kilomètres à parcourir. Une fois arrivé chez le client, on échange la benne pleine étanche en inox par une vide tout en respectant les consignes de sécurité. Nous repartons directement chez le deuxième client selon le planning pour un retour et déchargement à Rocquancourt ». La région Normandie couvre principalement le Nord, la région parisienne, l’ouest et l’Atlantique. « Avant, c’était plutôt ciblé local et c’était essentiellement un poste de nuit qui a évolué vers un poste de jour au niveau régional » explique Christophe. D’autres évolutions notamment au niveau de la réglementation ont vu le jour avec l’apparition de l’ADR. Par exemple, certains équipements sont devenus obligatoires tels qu’une valise ADR en plastique, un masque pour éviter les vapeurs, des gants en caoutchouc, une bâche, des signaux lumineux en cas de panne, le plaquage du véhicule et de la remorque… « Nous prévoyons pour la rentrée 2020 le renouvellement des bennes pour la région Normandie » précise Audrey. Les fluides des batteries détériorent effectivement les bennes plus rapidement.

Conducteur de camion ampliroll

En savoir plus...

Être conducteur camion ampliroll, c’est être en charge de représenter l’entreprise auprès des clients, assurer le transport de marchandises, effectuer et/ou contrôler le chargement et le déchargement du véhicule…

Le permis CE et la formation FCO, renouvelée tous les 5 ans, sont obligatoires.

L’ampliroll remorquant, qu’est-ce que c’est ? C’est un porteur équipé d’un bras hydraulique avec une remorque qui permet de transporter des bennes et tous types de produits en vrac (bois, ferraille, encombrants, déchets non dangereux, etc.). Les bennes ont une contenance de 10 à 40 m3 . Les missions restent les mêmes mais chaque région travaille différemment selon les clients.

Prenons l’exemple de 3 chauffeurs de différentes régions

Rhône-Alpes

Jean-Paul Berthon, basé sur le site de Salaise, a intégré le groupe en octobre 2003. « Je reçois mon planning la veille afin de pouvoir commencer assez tôt le lendemain et prévoir le trajet selon les clients et les distances à parcourir. En région Rhône-Alpes, nous parcourons beaucoup de kilomètres puisque nos clients ne sont pas tous à proximité les uns des autres. La consommation moyenne est aussi plus élevée à cause du relief. Nous pouvons aussi rencontrer des difficultés en hiver lors des chutes de neige » explique Jean-Paul. Toutes les matières récoltées sont déposées et valorisées sur le site de Salaise.

Haut de France

Steeve Devrieze, basé sur le site d’Escaupont, a intégré le Groupe en 2015. « Je travaille principalement pour des grands comptes et suis le conducteur référent d’une usine avec 23 bennes bâchées, essentiellement pour la récupération de l’aluminium. Les bennes sont sous les trémies pendant environ 2 jours (stockage avant mise en benne) puis les copeaux tombent dans des bennes de 30m3 et les chutes dans une de 20m3 . Dès que celles-ci sont remplies, j’ai en charge de les remplacer par des vides et de rapporter les pleines qui seront stockées sur le site d’Escaupont » explique Steeve. Steeve est également en charge du contact entre le client et l’exploitant pour l’édition de voyages concernant les bennes à charger. Ce sont environ 4 bennes par jour, soit 20 rotations par semaine, pour environ 15 à 20 t/ jour pour ce seul client.

Normandie

Olivier Graizely, basé sur le site de Rocquancourt, a intégré le Groupe en 2016, après avoir passé 12 ans chez Veolia. « Je récupère mon planning chaque matin pour un départ à 6h30. Nous travaillons beaucoup sur les chantiers de démolition ou de construction. En ce moment je suis d’ailleurs sur un chantier de démolition où il y a 4 bennes à récolter avec un camion ampliroll ainsi qu’une remorque derrière qui permet d’attacher 2 bennes et donc d’économiser sur les coûts de transport » explique Olivier. Toutes les matières récoltées sont déposées et valorisées sur le site de Rocquancourt. Il ajoute aussi « Nous avons la chance d’avoir des véhicules neufs ainsi qu’un parc qui change régulièrement. Pour plus de facilité, un bâchage automatique pourrait être mis en place afin de réduire les accidents de travail. » Passionné par son travail, Olivier poursuit « Je ne transporte jamais la même marchandise. Mon travail est varié et chaque conducteur possède son camion attitré, ce qui est appréciable ».

Exploitant transport zone longue

En savoir plus

Être exploitant transport zone longue, c’est être en charge d’organiser et planifier tout ou partie des opérations de transport au niveau régional et à l’international d’un site d’exploitation de transport routier de marchandises, selon la réglementation et les règles de sécurité, dans un objectif de qualité (délais, coût, service…). Il peut exercer des activités de gestion de l’exploitation (parc de véhicules…).

Au sein du Groupe, il y a deux exploitants transports zone longue dans deux régions différentes.

› Région Rhône-Alpes Warda Boudouha est chez Transenvironnement en qualité d’exploitante transport zone longue depuis 2009 sur le site de Marseille et couvre toutes les régions proches du Rhône-Alpes, mais aussi l’Italie. « Mes principales missions sont de gérer les voyages, les chercher avant de les acheter, mettre à disposition le planning des conducteurs au fur et à mesure, gérer les congés, les frais des conducteurs et l’entretien du matériel, mais aussi, d’optimiser la flotte et les coûts du transport. »

Chaque conducteur est basé au plus près des besoins.

Warda explique, « Géographiquement, ils sont tous dans la région Rhône-Alpes et c’est pour cela que j’optimise les voyages. Par exemple, si un camion charge à Corbas pour décharger en Italie chez un client, il ne reviendra pas à vide. J’utilise une bourse de fret tel que B2P Web pour la France et Teleroute pour l’international. »

Qu’est-ce une bourse de fret ?

Une bourse de fret est une plateforme en ligne servant à optimiser l’offre et la demande de transport de marchandises. En d’autres termes, c’est une place de marché de transport.

› Région Bretagne-Atlantique

Nathalie Grangiens est chez Transenvironnement en qualité d’exploitante transport zone longue depuis 2016 sur le site Montoir-de-Bretagne et couvre les régions proches de la BretagneAtlantique, mais aussi le Benelux, l’Allemagne et ponctuellement l’Espagne. « Mes missions sont principalement les mêmes que Warda, je gère en plus un alternant en licence transport logistique qui m’épaule quotidiennement dans les tâches administratives. Il m’arrive aussi parfois de me déplacer chez les clients extérieurs pour les rencontrer, négocier et les fidéliser ».

Nathalie ajoute « nous avons 2 conducteurs en interne et 29 en externe par choix stratégique. Cela nous permet d’avoir une plus grande souplesse de moyens selon l’activité. Par exemple, nous pouvons demander des chauffeurs en plus sur un temps imparti pour les déstockages de fin de mois. »

Quelques chiffres Groupe

Nombre de chauffeurs zone longue en national : 4

Nombre de chauffeurs zone longue à l’international : 13

Près de 9000 voyages organisés en 2019

FOCUS MÉTIER CHEF DE CHANTIER  

En savoir plus...

Chef de chantier c’est : être en charge de l’achat au détail en vérifiant les transactions commerciales et le coût des matières, définir l’organisation des entrées et sorties de matières, répartir les tâches à l’équipe, intégrer les nouvelles recrues, contrôler les sites et les stocks et très important de veiller au respect des règles de sécurité et d’hygiène.

Jérôme Delamare est arrivé dans le groupe en 2010 comme grutier et est désormais chef de chantier sur le site de Limay 1 depuis son ouverture en 2018.

« Sur le site de Limay 1, notre activité est essentiellement basée sur la casse de rails, l’achat détail, le fer à challumer… » indique t’il

Il ajoute « J’arrive le matin en premier, je vais voir le grutier puis les opérateurs pour leur donner le programme de la journée. J’organise les expéditions et vérifie que la qualité est prête à partir. Il est très important d’avoir une présence constante sur le site afin de vérifier que tout se passe bien et que tous travaillent en sécurité avec leurs EPI. Chaque soir, je pars le dernier en m’assurant que le site est opérationnel pour le lendemain ».   

Alexia Julien est arrivée dans le groupe en 2007 en tant que réceptionnaire pont bascule volant puis en 2010 sur le site de Luçon. Au départ de l’ancien chef de chantier, elle a repris ce poste en 2017.

« Le site de Luçon est un site de collecte et d’achat détail dont je suis chef de chantier, mais aussi réceptionnaire pont bascule. J’arrive le matin, je donne le planning aux conducteurs (que j’avais préparé la veille), puis j’organise les expéditions en fonction des matières entrantes. 

J’ai la chance d’avoir pour appui, Yohann Devin, grutier, qui m’aide énormément sur la partie parc pour l’organisation du tri, des matières et des expéditions » explique Alexia

Elle ajoute « À ma prise de poste, certains clients n’avaient pas pour habitude de voir une femme en tant que chef de chantier puisqu’ils avaient toujours eu affaire à un homme et cela se ressentait. Aujourd’hui, tout se passe très bien et qu’au niveau de l’encadrement, on me dit souvent que j’ai une méthode douce et maternelle ».  

Ce site utilise des cookies. Les cookies améliorent l'expérience utilisateur et aident à rendre ce site plus performant. En continuant à utiliser le site, vous acceptez notre politique de confidentialité. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer